Vous vous apprêtez à vous lancer dans l’auto-édition avec Adrénalivre ? Bienvenue dans votre nouvelle aventure.
Avant de commencer, prenez le temps de lire ces quelques lignes. Elles vous aideront à avancer dans votre projet, à éviter les écueils de la rédaction, et à proposer à vos futurs lecteurs la meilleure expérience possible.
Car n’oubliez pas, plus votre livre sera apprécié, plus vous aurez de chances d’être édité chez Adrénalivre, avec un vrai contrat d’auteur à la clé.
Voici les 3 critères fondamentaux à respecter
0000
caractères.
0
choix proposés au lecteur
0
minutes de lecture

Avant de vous lancer dans l’écriture, prenez le temps de penser et de construire votre histoire. Imaginez les péripéties, les rebondissements de votre aventure du début à la fin, que vous optiez pour un livre unique ou pour un livre à plusieurs épisodes.
Ainsi, vous ne serez pas en panne d’inspiration ! Et vous assurez à vos lecteurs une aventure palpitante !
Dans un premier temps, imaginez :

1. Le contexte initial : personnages, décor, atmosphère et univers.
2. Le ou les complications : ce qui va venir perturber la vie de vos personnages ou de votre univers.
3. Les péripéties : les actions menées pour répondre aux complications. En fonction de votre histoire, elles peuvent être aussi nombreuses et soutenues que vous le souhaitez.
4. La résolution : c’est la conséquence des actions menées. Les problèmes sont résolus, ou non !
5. Situation finale : c’est le résultat de toutes les actions passées.

Le petit conseil en plus d’Adrénalivre : Notez que votre histoire peut avoir plusieurs fins différentes, selon les actions et les choix proposés à vos lecteurs. Plus il y a de fins, logiques et cohérentes à votre histoire, plus on aime !

Vous avez en tête l’aventure de votre personnages (ou vos personnages) ? Vous savez d’ores et déjà ce qu’il va traverser, ce qu’il va endurer et de quelles façons tout se finira ? Parfait !

Vous avez donc votre fil rouge ! Il s’agit désormais d’élaborer les différentes interactions par lesquelles il faudra passer pour arriver à la fin.

C’est ici le point essentiel qui distingue l’auto-édition d’Adrénalivre !

A – Les types de choix :

– Les choix narratifs : ce sont les choix qui ont le plus d’impacts sur votre histoire. Laissez le lecteur décider s’il veut tuer ou non quelqu’un, s’il veut passer un appel déterminant ou non, s’il veut passer une soirée avec son voisin ou son collègue, s’il veut se montrer généreux ou radin, etc.

Ces choix ont un impact direct sur votre histoire. Un impact que vous maîtrisez complètement en tant qu’auteur puisque vous avez déjà pensé toute votre aventure !

– Les choix d’appropriation : ce sont les choix les plus anecdotiques, mais qui contribuent à personnaliser vos héros. Choisir une robe ou un pantalon, un film plutôt qu’un autre… Tout ceci n’impacte pas vraiment votre aventure, mais cela permet au lecteur une forte appropriation de votre histoire.

B – Créez de vrais choix !

Pensez à votre lecteur, vous lui promettez une aventure interactive, il doit avoir le sentiment qu’il décide du cours de l’histoire, qu’il a le pouvoir de modifier l’histoire. A vous d’être incisif ! Par exemple, ne proposez pas le choix du « Bonjour, mon nom est… » et « Salut, moi c’est… ». Le résultat sera le même.

En revanche, préférez le « Bonjour, mon nom est… » et « Laissez-moi tranquille », qui a déjà plus d’impact quant au caractère de votre personnage !

C – Les choix uniques

Ils sont bien sûr à limiter puisqu’ils reviennent à lire une histoire linéaire. Ils surviennent dans votre aventure, pour les changements de chapitres notamment, des sauts temporels, pour vous recentrer sur un seul et même moment.
Vous serez contraints de les utiliser. Mais veillez à les limiter au maximum.

Le petit conseil en plus d’Adrénalivre : le degré d’interactivité sera un point majeur dans la notation de votre œuvre par le public. Soignez-là !

D – Et n’oubliez pas vos choix !

Vous avez proposé des choix, les lecteurs ont tranché et ce n’est pas pour rien ! Tout choix a une conséquence plus ou moins forte. Votre héros a décidé de laisser son arme au commissariat ? S’il fait face à un meurtrier, il ne pourra pas se défendre. A vous de trouver un autre moyen !

Votre personnage a décidé de mettre un bonnet péruvien ? Vous pourrez glisser plus tard, qu’il se fait gentiment moquer par son entourage.
Respectez les choix de vos lecteurs et jouez avec. Car n’oubliez pas, les lecteurs sont les héros de leur histoire, mais vous en restez le maître du jeu !

L’une des exigences des lecteurs est la durée de sa lecture. Votre livre doit donc le tenir en haleine suffisamment longtemps.

Pour une série : 45 minutes à 1 heure par épisode
Pour un livre seul : 1 heure au minimum.

Pas besoin de vous chronométrer ! Notre kit de rédaction vous permet de mesurer votre avancée et donc le temps approximatif de lecture.
Concrètement, cela se mesure en nombre de caractères et en nombre de passages.

Pour une série : 250 000 signes minimum, entre 200 et 250 passages minimum
Pour un livre seul : 400 000 signes minimum et entre 300 et 350 passages minimum.

Votre histoire peut être sublime, parfaitement interactive, elle ne séduira pas les lecteurs si elle est criblée de fautes de français ou même de faute de frappe.

Relisez-vous ! Ne publiez pas spontanément parce que vous avez envie de soumettre rapidement votre histoire. Prenez-le temps, vous serez aussi noté sur cette partie.

Soyez attentifs à ce que vous mettez en ligne et à quel type de lecteur vous vous adressez (enfant, ado, etc…). Nous vous demandons de porter une attention particulière à certains passages de vos écrits, le cas échéant. Votre public peut être jeune, ou influençable.

Nous vous conseillons donc très fortement de penser « prévention » (utilisation de préservatifs, modération dans la consommation d’alcool, de drogues légères…).

L’auto-édition ne permet pas de publier tout et n’importe quoi. Les contenus proscrits font appel à votre bon sens, mais il est bon d’imposer quelques règles pour éviter toutes mauvaises surprises.

– Pas de contenus pornographiques, injurieux, irrespectueux envers une communauté, dans le texte mais aussi dans la couverture choisie pour votre livre.
– Il est de votre responsabilité de proposer un texte qui ne va pas à l’encontre des lois (droits d’auteur, droits de publicité, droits des marques, droits de propriétés…)
– Contenus déjà disponibles sur Internet, publiés en auto-édition sur une autre plateforme.
– Contenus manquants : textes ou passages manquants dans votre histoire.
– Contenus proposant des passages érotiques avec des personnages de moins de 16 ans, des scènes de sexe avec des personnages non-consentants, etc.
– Contenus faisant l’éloge du suicide, du harcèlement, de l’automutilation, de la torture, des prises de stupéfiants, de pratiques sexuelles punies par la loi…

Nous nous réservons le droit de retirer une œuvre qui nous serait signalée par les lecteurs comme abusive ou inadéquate.

Vous avez un doute, une question sur ce point ? Contactez-nous avant la mise en ligne de votre histoire pour éviter tout désagrément fâcheux.

La couverture de votre œuvre est le premier contact de votre histoire avec votre lecteur. Soignez-là ! Veillez à respecter les droits de propriété des photos, des illustrations, etc…

Il vous revient de trouver un titre à votre œuvre et d’intégrer un résumé pour annoncer le contenu à vos lecteurs et leur donner envie de vous lire !

Et voilà ! Après des semaines de travail, votre œuvre est en ligne ! Félicitations !

Mais l’aventure ne s’arrête pas là. Partagez avec vos amis, les amis de vos amis, votre famille, faites votre propre promotion ! Un auteur aime être lu, ne restez pas dans l’ombre ! Blogs, réseaux sociaux, n’hésitez pas à propager votre création.

Votre œuvre sera critiquée, de façon positive ou négative. Les commentaires sont permis et le principe de notation est au cœur de notre processus d’édition. Tous les messages laissés ne seront pas forcément gratifiants, vous sembleront même gratuits, infondés, voire hostiles.

Nous ferons tout notre possible pour modérer les commentaires.

Prenez en compte les critiques instructives, ignorez les autres. Modérez vos propres propos. Vous démarrez peut-être une carrière d’auteur, soignez d’ores et déjà votre image.

Au même titre que le contenu inapproprié, nous nous réservons le droit de supprimer de notre plateforme votre œuvre en fonction de votre comportement.

Les règles de rédaction sont essentielles à la clarté des textes et à la compréhension des lecteurs.

1. Paragraphe

Chaque paragraphe doit débuter par un alinéa. (Touche Tab)
Il est important de créer plusieurs paragraphes pour aérer vos textes. Un saut de ligne est nécessaire entre chaque paragraphe

2. Dialogues

Comme pour les paragraphes, vos dialogues doivent commencer par alinéa puis un tiret pour chaque réponse.

Le saut de ligne est nécessaire, avant et après un dialogue.

3. Les espaces entre les blocs “conditions”

N’insérez pas d’espaces entre les blocs des conditions.
Il est nécessaire d’en ajouter un avant le paragraphe ou le dialogue que vous commencez après un bloc de condition.

4. Écrire en italique

Pour insérer du texte en italique, vous devez ajoutez les balises < i > et < /i > (sans les espaces entre les <>).
Exemple : < i >votre texte< /i >

5. Écrire des SMS

Le SMS s’écrit entre crochets.
Exemple : [Salut, c’est moi]

6. Caractères limités dans les passages

Pas plus de 2 000 signes dans les passages pour alléger la lecture sur smartphone.